Return to site

Une envie d'ailleurs...

Janvier 2018

· Aventure,Portugal,Au pair,Bonheur,Découverte

Le témoignage qui va suivre est celui d'Anaïs, 25 ans et aide soignante, venant d'un petit village au sud de l'Ardèche. Puis, vous le lirez plus tard, une jeune femme ordinaire, dans un cadre ordinaire, parfait pour rentrer dans le moule de la société.

Une envie d'ailleurs

Pourquoi cette envie d'ailleurs ?

J'aime cette sensation de liberté, de pouvoir découvrir le monde.

Il y a toujours des endroits surprenant même à coté de nous, il suffit de chercher un peu. Parfois, il n'y a pas besoin de faire des milliers de kilomètres pour être dépaysé. Après une séparation, un licenciement mais aussi après avoir découvert toute la région de l’Ardèche et les alentours, j'ai besoin de souffler, de voir de quoi je suis vraiment capable et ce que je veux vraiment être et faire dans ma vie, pour mon bonheur, mon bien être intérieur.

Dans l'idée je voulais partir pour: Visiter un pays ; Apprendre l'anglais ou l'espagnol (les deux langues pour lesquelles j'ai quelques bases) ; Avoir du soleil ; Me retrouver face à moi-même.

J'avais le choix entre partir à l'aventure en sac à dos, chercher du workaway ou m'inscrire sur un site d'Aupair. Je ne me sentais pas encore assez forte pour partir seule et tout gérer, l'organisation, c'est loin d'être mon point fort puis il faut du courage pour cela.

Après plusieurs recherches, je tombe sur « aupairworld >>, les avis sont vraiment mitigés, les vidéos sur youtube quasiment toutes négatives. Le but de ce site internet est de créer un profil détaillé et de chercher la famille qui nous correspond. Conseil: Ne jamais trop regarder de vidéos négatives ; Faire plusieurs entretiens skype ; Ne pas hésiter à poser des questions (il n'y a aucune question bête) ; Exprime tes envies, tes idées. Fais toi confiance.

J'ai fait plusieurs entretiens skype avec plusieurs familles en Espagne et aux USA pour enfin tomber sur la bonne... Au Portugal. Quand tu sens que le feeling est là, que ça passe bien avec les parents et que les enfants ont hâte de te rencontrer, il ne faut pas hésiter et foncer ! Finalement, la destination n'était pas essentielle, je voulais juste voir si l'herbe était plus verte et si le soleil brillait autant ailleurs.

La décision s'est prise début juillet et le départ s'est fait début septembre. Deux longs mois pour organiser les 10 mois à l'étranger : Quitter mon appartement ; Résilier les abonnements et assurances ( internet, logements...) ; Revendre ce qui n'est pas utile où stocker (merci la famille:)) ; Faire un point avec mon banquier, mon médecin, ma dentiste... Même s'il y a des dentistes et des médecins ici ; Profiter de mon été, de ma famille et de mes amis ; Préparer mon sac (que j'ai fait environ 10 fois en 2 mois pour être sûre de ce que je voulais prendre, ou pas). Je ne connaissais pas le Portugal, d'ailleurs je n'avais jamais entendu parler de l'Algarve, cette région toute au sud, où les paysages sont à couper le souffle et où il y a du soleil presque toute l'année.

2 Septembre 2017, ma voiture est prête, l'itinéraire aussi, les bagages pliés et rangés dans le coffre, les aurevoirs fait. Me voilà partie seule pour un périple de 1790 kilomètres en 2 jours. Après avoir mis une annonce pour du covoiturage, personne n'est décidé à venir avec moi. L'avantage, c'est que je m'arrête quand je veux et où je veux. L'inconvénient, c'est que parler seule pendant 2 jours, c'est pas cool. Quelques arrêts pour manger, boire, se dégourdir les jambes et une nuit dans le nord de I'Espagne à Olot. Un départ le matin, tôt pour traverser I'Espagne et rencontrer ma nouvelle famille le soir à 21h. Après un bref dîner et les présentations, une bonne nuit de sommeil qui m'attend et une belle aventure qui peut commencer.

La première semaine je prends mes marques mes habitudes et profites des filles pendant qu'elles sont encore en vacances, plages, parc aquatique... Une fois l'école reprise, il faut prendre le rythme et suivre les habitudes des filles, préparer les repas, les vêtements, les emmener au sport, gérer leur vie quotidienne. C'est qui est top dans l'aventure de fille au pair c'est que, en général, les journées sont libres. Donc autant vous dire que je passe mes journée à visiter la région et à profiter des plages et de la baignade tant que l'eau est encore bonne (jusqu'à fin octobre). 5 mois plus tard, fin janvier, pour des raisons professionnelles, les parents sont partis quelques mois à l'étranger. Me voilà seule à devoir gérer les filles qui ont 10 et 13 ans et tout l'environnement (merci pour la confiance des parents) ! Certes c'est stressant, mais une aventure comme ça on ne peut en sortir que grandi avec une prise d'autonomie et de confiance immense. Pour ce qui est de la langue, je comprends et parle quelques mots de Portugais mais ici la plupart des gens parlent très bien anglais donc je prends des cours intensifs pour pouvoir gérer en cas de problème urgent.

L'aventure n'est pas terminée mais après 5 mois au Portugal mes meilleurs souvenirs sont toutes les premières fois que j'ai réalisées ici et que je ne me voyais vraiment jamais faire en France (saut en parachute, footing, parc aquatique, m'occuper seule de 2 enfants...).

Le conseil que je pourrai vous donner : Ne pas avoir peur, foncez ! Sachez qu’à tout problème, il y a une solution. Et qu'à toute question il y a une réponse, il faut juste avoir le courage d'aller la chercher.

Anaïs Montagard

NB. N'oubliez pas de rejoindre la communauté PickPackGo pour rencontrer vos compagnons de voyage et partager vos expériences.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly